LaVieLivresque

dimanche 4 février 2018

Chronique : Dead Zone de Stephen King

couv2068360

Résumé

Greg Stillson, candidat à la maison-Blanche est un fou criminel, grand admirateur de Hitler et d'autres maniaques de l'extermination. Quand il sera élu, ce sera l'apocalypse. Un seul homme le sait, John Smith, car il est doué d'un étrange pouvoir qui lui attire pas mal d'enuis : il devenine l'avenir. Il n'y a rien de réjoussaint à cela. Il peut prévoir les accidents, les catastrophes, les hécatombes. On ne le croit pas, ou alors on le croit trop. John Smith n'a encore rien dit de se prénmonitions. Pourtant, le candidat à la présidence des Etats-Unis est un dément. Que fera John Smith pour son pays ? 

 

Mon avis :

J'ai lu seulement quelques livres de Stephen King mais, encore une fois je suis charmée par son style d'écriture. Cette oeuvre n'est pas un roman horrifique et il n'y a pas vraiment de surnaturel ou du moins, ce n'est pas tellement marqué contrairement à ses autres livres que j'ai lu.

Les premières pages commencent par une bribe du passé de Johnny. En janvier 1953, alors que John est âgé 6 ans il va faire une mauvaise chute en patins sur un étant gelé. De là, vont commencer les migraines, les cauchemars et les pressentiments,ils seront très peu fréquents et très peu inquiétants. Mais, cela va s'aggraver quand en octobre 1970 il va subir un nouvel accident. 

Suite à cet accident, on va évidemment suivre Johnny dans sa reconstruction physique et mentale, mais aussi dans les différentes péripéties où le mène ses nouveaux dons de "médium". C'est un personnage sympathique tout en ayant un caractère affirmé. Même s'il se montre fort mentalement malgré ce qu'il doit subir au quotidien il lui arrive de craquer, ce qui le rend attachant aux yeux du lecteur et on peut facilement s'identifier à lui.

On fera aussi connaissance avec d'autres personnages, notamment les parents de Johnny. Vera, sa mère et Herb son père. Même Si Herb est un homme gentil il est tout ce qu'il a de plus classique et lisse. Vera, sa femme, se révèle être beaucoup plus fantasque. On apprend rapidement qu'elle est une fervente croyante de Dieu et qu'elle a une personnalité bienveillante. Mais, suite à l'accident de son fils Vera va complètement vriller. Sa vie entière ne tournera plus qu'autour de Dieu, elle rejoindra une secte qui va profiter de sa naïveté et de son argent. Son caractère va changer du tout au tout. Vera sombre malheureusement dans la folie. Au final, même si j'ai trouvé son personnages inquiétant, Vera prête à rire et est attachante. A côté Herb paraît être un peu fade malheureusement, mais peut-être était-ce voulu par l'auteur pour bien marquer la différence entre le couple.

 Finalement, il faudra attendre la seconde partie du livre pour rentrer dans le vif du sujet. De là, on peut s'attendre à ce que tout s'enchaîne très vite mais, en fait pas du tout ! Cette seconde partie va porter un peu plus sur Geg Stillson et la politique, malheureusement je n'ai pas vraiment apprécié. Trop de chapitres interminablement longs et ennuyeux. C'est dommage puisque en parallèle, il y a d'autres petites anecdotes en rapport avec le "pouvoir" de Johnny qui sont vraiment attrayantes, j'aurais aimé qu'elles soient plus développées. Les nouveaux personnages ont eux aussi un profil très intéressant mais ils ne sont pas non plus assez étoffés à mon goût. J'ai par contre aimé la fin qui est forte en émotion, je ne regrette donc pas d'avoir forcé un tout petit peu pour terminer Dead zone. 

 

Conclusion :

Malgré une seconde partie en demie-teinte, la première partie du livre et la fin rattrape bien la chose. Certes, ce n'est pas un coup de coeur mais dans l'ensemble j'ai passé des bons moments en compagnie de cette lecture. 

Ma note : 15/20

 

 

 

"Je savais q'un incendie allait s'y produire. Cela a-t'il été suffisant pour les sauver ?
Réponse : ce ne fut pas suffisant pour les sauver tous, parce que les gens ne me croient vraiment que lorsque les faits se sont produits"

 

Posté par Manonche à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 31 janvier 2018

Tag PKJ : La famille

 

Aujourd'hui j'ai décidé de me lancer dans mon tout premier Tag PKJ sur le thème de la famille.

 

"Qu'elle soit nombreuse, inexistante, atypique, compliquée,... la famille est toujours un excellent sujet livresque. Voici donc 10 questions qui abordent la famille dans les livres ! Essayez, autant que possible, de proposer des réponses différentes pour chaque question."

tag-la-famille

 

 

Un tag pas si évident que ça finalement, je me suis pas mal creusée la cervelle pour trouver les livres correspondant au mieux aux question ! :)

___________________________________________________________________________________________________________

1- Citer un livre qui met en scène une famille déjantée.

couv37686652

 

 

 

 Hmm... Les Dursley ? Mais pas dans le bon sens du terme !

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________

2-  Citer un livre qui met en scène une famille qui ressemble à la vôtre.

 

point interrogation

 

 

Je passe mon tour !

 

___________________________________________________________________________________________________________

3- Citer un roman qui relate une histoire de famille.

couv13747864

 

 

 

 Je ne sais pas si c'est le meilleur choix, mais l'histoire tourne vraiment autour de Kim et sa famille à la recherche de Judy.

 

 

 __________________________________________________________________________________________________________

4- Citer un livre où le héros/l'héroïne a de nombreux frères et/ou sœurs.

 

couv26934921

 

 

Elizabethe Bennet a quatre soeurs. Jane, Catherine, Lydia et Mary.

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________

5- Citer un livre où un parent vous a touché.

couv54763634

 

 

 

Une mère tourmentée par les actes de son fils qui va essayer de comprendre pourquoi sans forcément y parvenir.

 

 

 

 ___________________________________________________________________________________________________________

6- Citer un livre qui met en scène une famille recomposée.

couv73526938

 

 

 

Stewart et Ashley vont devoir composer ensemble malgré leurs deux caractères opposés.

 

 

___________________________________________________________________________________________________________

7- Citer un livre dans lequel le héros/l'héroïne ne s'entend pas avec sa famille.

couv46671297

 

 

 

 Dame Saren ne s'entend pas avec sa famille, notamment son père.

 

 

 

 __________________________________________________________________________________

 

8Citer un livre où le héros/l'héroïne n'a pas de famille.

 

couv66066429

 

 

 

 

No, une jeune SDF qui n'a plus de famille.

 

 

 

_________________________________________________________________________________

 9- Citer un livre où le héros/l'héroïne a un jumeau.

couv39858173

 

 

 

Deux soeurs siamoises, ça compte ?

 

 

 

 _________________________________________________________________________________

10- Citer un livre écrit en famille (plusieurs auteurs de la même famille).

couv48993753

 

 

 

 Une écriture à quatre mains entre un mari et sa femme. 

 

 

 

_________________________________________________________________________________

 

Lien du tag :https://www.pocketjeunesse.fr/actualites/tag-pkj-la-famille/

J'espère que ça vous aura plu !

Posté par Manonche à 17:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 30 janvier 2018

Bilan du mois de Janvier 2018

Ce premier mois de l'année 2018 fût assez intéressant pour moi. J'ai lu pas moins de 10 livres et j'ai eu la chance de faire de très belles découvertes. Je dois dire que j'ai eu d'excellents moments avec tous les livres qui me sont passé entre les mains, ils m'ont tous fait ressentir des émotions et quand un livre me fait ressentir au moins une émotion particulière alors c'est déjà un peu gagné ! 

 

 

gggggggggggggg

 

 

J'ai fait un petit classement de celui que j'ai le plus aimé à celui que j'ai le moins aimé, mais comme je disais précédemment je n'ai pas eu une seule déception donc ça a finalement été assez laborieux de les classer. Après une terrible bataille avec moi-même pour savoir quel livre méritait le plus d'être mis avant un autre livre, j'ai finalement réussi à me décider ! 

 

1- Harry Potter et le prince de sang mêlé de J.K Rowling

2- Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

3- Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

4- Orgueil et préjugés de Jane Austen

5- Shoot 1 l'Autre de Iza de Gisse

6- Un cri dans la nuit de Mary Higgins Clark

7- Divergente 1 de Veronica Roth

8- La mémoire de babel de Christelle Dabos

9- Wonder de R.J Palacio

10- Le parfum de Patrick Suskind

 

J'espère de tout coeur que le reste de l'année sera aussi beau en découvertes livresques que le fût ce mois de janvier ! 

 

Et vous, quelles ont été vos lectures du mois de janvier ? Et vos coups de coeur ou vos déceptions ?  

Posté par Manonche à 13:36 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

dimanche 28 janvier 2018

Chronique : Shoot 1 l'Autre - Iza de Gisse

 

couv10856729

Résumé :

A 24 ans, Benjamin porte déjà huit années de défonce sur les épaules. Et tout comme les substances qu'il consomme, son statut de bon à rien le ronge inexorablement. Bon à rien aux yeux de sa mère, devant laquelle il tente piteusement de sauver les apparences et qui fait semblant de ne rien voir. Bon à rien aux yeux de Bruno, qui est à la fois son seul ami et son dealer, et auprès duquel il aimerait tant briller. Bon à rien aux yeux de la société bien-pensante, qui le rejette car il rejette ses diktats.

Si jeune et déjà au bout du rouleau, il refuse néanmoins la fatalité qui semble lui coller à la peau comme une poisse. Il rêve d'un ailleurs, il rêve d'un mieux, il rêve de s'en sortir. Et la force nécessaire, c'est en lui et en lui seul qu'il devra la puiser. 

 

Mon avis

Shoot est un livre très sombre. L'auteure nous décrit sans faux-semblant le quotidien d'un garçon toxico. C'est parfois très cru et souvent très dur à lire. Certains passages m'ont mise mal à l'aise, les scènes sont décrites dans les moindres détails, même les plus dégoutants. Benjamin évolue dans un milieu délabré tant moralement que matériellement, la vie ne lui a pas fait de cadeaux et, on ne peut donc pas s'empêcher de ressentir une très forte empathie pour lui mais, en même temps de le détester un peu puisqu'il se complaît dans sa misère et ne fait pas grand-chose pour s'en sortir... Après, il ne faut pas non plus oublier que Benjamin à une chaîne invisible, sa drogue, qui l'empêche d'avancer. Elle est d'ailleurs très présente tout au long du livre puisqu'elle lui parleelle le provoque très souvent : " Rêve pigeon ! ta mère, elle se tapera les cuisses devant ton cadavre... Chuuut... calme toi, mon petit coeur, ce n'est pas le moment de clamser. On va s'en sortir, comme toujours. Je vais te soigner. " Et benjamin se fait une sorte de monologue intérieur puisqu'il lui répond. 

Si le style d'écriture de l'auteure m'a d'abord dérouté, puis déçu il a réussi à très vite me conquérir au bout d'une dizaine de pages. C'est une écriture très "nerveuse" qui retranscrit parfaitement ce que fait et pense le personnage principal. La vie de Benjamin est très mouvementée et son cerveau fonctionne à 100 à l'heure notamment lors de ses épisodes psychotiques. De ce fait, cette écriture nous projette directement dans l'action, on a réellement l'impression de la vivre à côté de Benjamin. Je me suis très souvent surprise a avoir le coeur battant à toute allure lors de ma lecture tant j'étais rentrée dans l'histoire ! J'ai par contre trouvé certains passages un peu trop long, notamment celui dans la prison qui ne fait pas moins de 130 pages, ça tourne un peu trop en rond et j'aurai préféré que l'auteure abrège ce passage pour se concentrer sur d'autres anecdotes. Heureusement, on a deuxième partie bien plus fluide, toujours aussi détaillée mais sans que ce soit redondant pour autant !

 

 

 Conclusion

En bref, vous l'aurez compris j'ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre ! C'est une très belle découverte avec une auteure que je ne connaissais pas du tout. Le tome 2 est d'ailleurs sorti en décembre 2017, je pense donc me le procurer au plus vite pour connaître la suite des aventures de Benjamin !

 Ma note : 18/20

 


 

 

"Des pensées s'immisçaient comme des lames dans mon esprit éreinté. Mais le pire était cette tristesse, si vive, si vaine. Un océan de chagrin me submergeait. Toutes les digues avaient sauté. Il n'y avait plus de cage de verre, plus de gardien, plus d'âme solidaire. Fragile, vulnérable, mon coeur allait mourir à mes pieds et je n'avais rien pour le ramasser, le transporter et lui offrir une sépulture décente."

Posté par Manonche à 21:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Chronique : Un cri dans la nuit - Mary Higgins Clark

image (2)

Résumé :

Jenny une jeune New-yorkaise de 27 ans et mère de 2 enfants, va faire la rencontre d'un célèbre peintre sur son lieu de travail, Erich Krueger. Il est beau, riche et très généreux. Au bout de seulement un mois il va demander la main de Jenny et va lui proposer de vivre dans sa somptueuse ferme du Minnesota, mais le rêve va être de courte durée pour Jenny. Erich va très vite lui dévoiler son véritable visage. 

 

Mon avis

Que ce soit clair j'ai adoré un cri dans la nuit ! Ce récit est écrit à la première personne on suit donc l'histoire du point de vue de Jenny. Très vite l'ambiance dans la ferme devient malsaine et pesante. Jenny va faire la rencontre de plusieurs personnes qui travaillent dans la ferme de Krueger et ils ont tous l'air de cacher quelque chose, dès qu'un événement bizarre survient on ne peut que soupçonner les uns et les autres tant les personnages de Mary Higgins Clark se montres mystérieux, ils ont tous l'air de cacher un secret.  Au fil de l'histoire, Jenny va être accusée de diverses monstruosités dont elle se défendra toujours.. mais n'est-elle tout simplement pas folle ou mythomane ? Je n'ai pas pu m'empêcher de douter d'elle tout le long du livre ! En ce qui concerne Erich il sait user de son charme naturel et se montre beaucoup trop généreux pour que ce soit sincère, honnêtement la naïveté de Jenny m'a bien énervé, c'etait parfois peu crédible d'ailleurs ! 

Le suspense est mené d'une main de maître, il s'intensifie de chapitres en chapitres et on a peur pour Jenny, peur pour ses filles et même peur pour certains employés tant Erich peut se montrer cruel ! Alors certes, l'histoire se montre parfois trop clichée sur certains aspects mais il ne faut pas oublier que ce livre n'est plus tout jeune et date des années 80 ! La fin est un peu trop prévisible mais dans l'ensemble c'est un excellent livre, l'histoire m'a tenu en haleine ce qui m'a vite fait oublier ces petits défauts. 

 

Conclusion

Ce roman m'a réconcillié avec Mary Higgins Clark, une auteure dont j'étais loin d'être fan  ! Je vous le recommande fortement si vous aimez les thriller opressants !

 Ma note : 18/20

 

 

 

"Les moments où elle examinait sa peinture étaients les seuls où elle ne se sentait pas nerveuse en sa présence. Elle retrouvait l'homme dont elle était tombée amoureuse, l'artiste dont l'extraordinaire talent savait à la foid saisir la simplicité de la vie quotidienne et les émotions qu'elle suscitait."

Posté par Manonche à 15:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 14 janvier 2018

Chronique : Wonder de R.J Palacio

 

couv11612362

 Résumé :

Dans ce livre on suit un jeune garçon du nom de August âgé de 10 ans qui est atteint d'une malformation faciale. August ou Auggie comme le surnomme tendrement son entourage n'est jamais allé à l'école à cause d'une santé assez fragile, mais pour la première fois ses parents décident de l'envoyer faire sa rentrée au collège Beecher ! Au début Auggie refuse catégoriquement ayant trop peur du regard des autres élèves...

 

Mon avis :

Tout d'abord je dois dire que j'ai bien apprécié "Wonder", il est écrit avec une plume assez simpliste pour que les jeunes enfants puissent y accéder facilement, mais ce n'est pas pour autant que c'est niais et mal écrit. Le livre est écrit à la première personne et pendant le premier quart du livre on va suivre le point de vue d'Auggie qui n'hésitera pas à nous partager ses peines comme ses joies. Puis, on changera de point de vue et on passera à celui de sa soeur, pour changer de nouveau et revenir enfin à celui d'Auggie. En tout il y a six points de vue différent y compris celui du héros principal. Si j'ai apprécié celui d'Auggie, de Via sa soeur et de son fidèle ami les autres m'ont paru sans intérêt j'aurais préféré que les parents d'Auggie soient mis en avant à ce niveau-là ! 

Le thème abordé est fort et touchant, R.J Palacio ne prend pas de pincettes et décrit bien ce que des enfants comme August peuvent subir au quotidien notamment à l'école qui peut se révéler être un lieu très cruel quand on est un peu (ou beaucoup) différents. Certains passages m'ont mis les larmes aux yeux et on devine toute l'injustice qui doit peser sur les épaules du jeune Auggie  ! Mais "Wonder" ce n'est pas seulement une histoire qui se veut larmoyante, non, il y a aussi des passages plus légers, forts en rigolades et en amitiés et franchement ça fait un bien fou ! 

 

 

 Conclusion :

Une belle leçon de vie. Un livre à mettre entre toutes les mains !

Ma note : 16/20

 

 

 

 

"Tout le monde mérite une ovation au moins une fois dans sa vie, parce que nous triomphons tous du monde."

Posté par Manonche à 18:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 7 janvier 2018

Chronique : La passe-miroir - La mémoire de Babel de Christelle Dabos

couv7225099

Plus de deux ans qu'Ophélie a été réexpédié sur son arche d'Anima. Elle va devoir exploiter ce que livre de Farouk lui a appris au sujet de Dieu. Sous une fausse identité Ophélie se rend sur Babel mais ce ne sera pas de tout repos elle va devoir affronter les pièges de ses adversaires. Et a-t-elle une chance de retrouver Thorn ? 

 

Mon avis

Dans ce tome nous allons suivre Ophélie qui va rencontrer tout un tas de nouveaux personnages pendant son voyage ! Si l'histoire est bien menée elle m'a parût un peu fade par rapport aux tomes précédents, il n'y a pas beaucoup d'action et quand il y en a elle retombe aussi vite qu'elle est arrivée ! Pour ce qui est des nouveaux personnages je les ai beaucoup apprécié, oui, même les méchants qu'on a envie de taper à coup de cuillière en bois tellement ils se montrent insupportables avec la pauvre Ophélie ! J'ai trouvé dommage aussi qu'on ne voit pas plus Berenilde et Archibald car ce sont deux personnages que j'aime beaucoup, j'aurai aimé en apprendre un peu plus sur leur vie pendant ces deux ans qui se sont écoulés. Par contre j'ai beaucoup aimé la fin qui donne envie de lire le tome 4 très rapidement !

 

Un tome que je qualifierais de bon mais il ne vaut malheureusement pas les deux précédents.

 

Ma note : 17/20

Posté par Manonche à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 6 janvier 2018

Chronique : La passe-miroir Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

couv49338046

Fraîchement promue vice-conteuse par le seigneur Farouk sur un mal entendu, Ophélie va devoir composer entre un fiancé toujours plus taciturne, des tensions extrêmes à la Citacielle et des mystérieuses disparitions de personnalités à la cour. Peut-elle vraiment compter sur Thorn ? Et pour quelles raisons toutes ces personnes disparaissent ? 

Mon avis

 

Le tome 1 aussitôt terminé je me suis jetée sur le deuxième avec avidité, on retrouve donc notre jeune Ophélie toujours aussi maladroite et curieuse, fidèle à elle-même donc.

 

La première partie du tome est plutôt plate sans être ennuyeuse pour autant, l'intrigue se met doucement en place et c'est indispensable pour la suite. Lors de la première disparition tout s'accélère, nous sommes projetés dans une action folle et on n'a qu'une envie : tourner les pages pour tout découvrir en compagnie de notre héroïne et ses compagnons de route ! Dans ce tome il y a pas mal de rebondissements je dois dire que je suis restée bouche bée un bon nombre de fois tellement je ne m'attendais pas à ça ! Quant à la fin... Que dire à part que je la trouve magistrale ?

 

En résumé on a un deuxième tome qui n'a rien a envier au premier, il est encore plus magique !

 

 

Ma note : 20/20

 

Posté par Manonche à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chronique : La passe-miroir les fiancées de l'hiver de Christelle Dabos

 

couv52429656

Ophélie a deux pouvoirs : Elle peut lire le passé des objets qu'elle touche et traverser les miroirs. Alors qu'elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima sa famille décide de la fiancer à Thorn. La jeune fille doit désormais suivre Thorn et se rendre à la Citacielle capitale flottante du Pôle. Mais pourquoi a-t-elle été choisie, elle, la fille que tout le monde considère sans grand interêt ?

 

Mon avis

Cela faisait un moment que j'entendais parlé de cette saga, il y avait beaucoup d'éloges mais je n'étais pas du tout convaincu par le résumé... Et puis un jour je ne sais quelle mouche m'a piqué mais je n'avais qu'une envie : lire cette saga !

Je reçois enfin mes livres tant attendu et je me plonge dans le premier tome avec une impatience folle et là... Enorme coup de coeur des les premières pages. J'aime la plume de Christelle Dabos qui est extrêmement fluide, certaines descriptions sont parfois très longues mais c'est tellement bien écrit que c'est un réel plaisir, franchement ! L'univers est riche et varié, on peut même facilement si perdre si on est un peu distrait et pas plongé à 100% dans notre lecture, donc attention. Les personnages sont tous très attachants et ils ont une vraie personnalité bien à eux,  j'ai d'ailleurs eu un petit coup de coeur pour Archibald j'adore sa personnalité sans gêne qui profite à fond de sa vie !

Pour ce qui est de l'intrigue du livre elle est vraiment très bien ficelée, je me suis posée beaucoup de questions tout le long du livre et je soupçonnais tour à tour un tel ou un tel d'être le "méchant". 

 

En bref, je recommande ce livre peu importe votre âge, bien que ce soit dans la catégorie "jeunesse" l'écriture n'est pas du tout enfantine, elle peut donc plaire au plus grand nombre. 

 

Ma note : 20/20

Posté par Manonche à 13:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]